Guide-familial.fr : Aux Etats-Unis, l’Association des travailleurs sociaux dresse un mur contre Donald Trump
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Aux Etats-Unis, l’Association des travailleurs sociaux dresse un mur contre Donald Trump

Aux Etats-Unis, l’Association des travailleurs sociaux dresse un mur contre Donald Trump

(14/02/2017)

Aux Etats-Unis, la NASW se mobilise contre les politiques de Donald Trump, depuis son élection à la Maison-Blanche. Contre le « muslim ban », ou encore pour l’Obamacare, l’Association nationale des travailleurs sociaux multiplie les prises de position – au risque de s’aliéner certains travailleurs sociaux.

« Tout ce que vous postez est anti-Trump, les gars. » La remarque est lancée par une dénommée Tally May, sur la page Facebook de la National association of social workers (NASW). « La NASW n’est pas anti-Trump », lui répond l’organisation aux 120 000 adhérents revendiqués ; mais elle « ne tolérera pas les politiques de ce gouvernement qui nuiraient aux  plus vulnérables ». Un fan du milliardaire attaque à son tour : « Jamais la NASW ne soutiendrait de républicain, même si Jésus était nommé ! ». « Merci, la NASW ! Je viens juste de renouveler mon adhésion », rétorque une travailleuse sociale localisée à Chicago.
Sur les réseaux sociaux, les débats ne semblent pas tarir, face aux prises de position que multiplie « la plus large organisation de travailleurs sociaux au monde ». Le 9 novembre déjà, dans un communiqué, la NASW « félicitait » poliment le nouvel élu, avant d’exprimer son inquiétude, face aux « déclarations de M. Trump concernant les femmes, les personnes de couleur et les immigrants ». Puis dans un message de fin d’année, son directeur général Angelo McClain lançait, pour 2017, le slogan « travailleurs sociaux debout », appelant chacun à « s’organiser, s’opposer, résister et éduquer ». « Les quatre prochaines années pourraient être l’un des plus grands défis que notre profession ait jamais affrontés », avertissait-il.

 

Marche des femmes

Depuis, l’association a publiquement rejeté des nominations de ministres – notamment de Tom Price, comme secrétaire à la Santé et aux services sociaux, en raison de son « antipathie pour la couverture des soins de santé pour tous ». La NASW s’est également jointe à la Marche des femmes (photo), organisée au lendemain de l’investiture présidentielle, pour rappeler que « les droits des femmes sont des droits humains ».
Et maintenant que Donald Trump occupe la Maison blanche, l’association a deux combats à mener. Le premier est la défense de l’Obamacare, cette extension de la couverture maladie, arrachée par le précédent président. Puisque Donald Trump compte « abroger » et « remplacer » ce dispositif, la NASW a appelé ses adhérents, dès le 23 janvier, à écrire à leurs élus, pour les convaincre de le sauver. Elle vient encore de plaider avec une autre association, pour que personne « ne perde accès aux services de santé ou à la couverture maladie ».
L’autre bataille en cours vise le décret bloquant toute immigration en provenance de sept pays, suspendu par la cour d’appel de San Francisco. Cet « ordre est inhumain et, de facto, une interdiction de migrants musulmans », a protesté la NASW le 31 janvier. Et comme nous précise Melvin Wilson, en charge de la Justice sociale, l’association est aussi « membre active de plusieurs coalitions mobilisées pour les droits des migrants et des réfugiés ».
La NASW parviendra-t-elle ainsi à mettre les « travailleurs sociaux debout », face à Donald Trump ? En France, à l’approche d’une présidentielle à l’issue totalement incertaine, les effets de cet activisme mériteront d’être observés de près…


Auteur : Olivier Bonnin (photo : © Dina Kastner)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Données personnelles / Cookies | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-280276-I209-aux-etats-unis-l-association-des-travailleurs-s.html