Guide-familial.fr : Des crèches pour faciliter l’insertion professionnelle
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Au sommaire

Accueil > Enfance > Des crèches pour faciliter l’insertion professionnelle

Des crèches pour faciliter l’insertion professionnelle

(29/06/2016)

Dès la fin 2016, 100 établissements doivent proposer aux parents chercheurs d’emploi des places pour leurs enfants, ainsi qu’un accompagnement à l’insertion. Présentation du dispositif à Paris, à la crèche « A petits pas », où près de 9 femmes sur 10 accèdent ainsi à un emploi ou à une formation.

Ce matin, Aïda Berrouane est pressée. Après avoir déposé sa petite à la crèche « A petits pas », dans le 18e arrondissement de Paris, elle doit filer regagner son poste de secrétaire. A l’automne dernier, elle pouvait encore prendre son temps : elle cherchait un emploi… Voilà justement pourquoi elle a obtenu cette place en crèche. « Cela m’a beaucoup aidé pour trouver enfin un travail », précise-t-elle, tout sourire.
« Habituellement les places sont attribuées en priorité à des parents qui travaillent », rappelle Emilie Lackhamkeo, directrice adjointe de cette crèche associative, de l’Institut d’éducation et des pratiques citoyennes (IEPC). « Ceux qui n’ont pas d’emploi se trouvent alors dans un cercle vicieux » : sans emploi, pas de crèche ; et sans crèche, il est difficile de faire garder son bébé pour un entretien ou une formation…
Ici, la moitié des places sont réservées pour des parents en réinsertion professionnelle. Les bénéficiaires sont d’abord sélectionnés en commission d’attribution. Jocelyne Bathily, responsable d’équipe du Service social polyvalent, au Centre d’action sociale de la Ville de Paris, y propose « certaines mères que nous repérons dans nos permanences : souvent seules, étrangères, elles doivent être sans emploi, et motivées ». Leur admission dépend aussi de « leurs chances de s’insérer », ajoute la directrice de la crèche, Vanessa Mathé.


Motivation

Une fois admis, les parents rencontrent la chargée d’insertion professionnelle. « Celle-ci retrace alors leur parcours, sonde leurs projets, leurs motivations, puis les accompagne selon leurs besoins », poursuit la directrice. Les bénéficiaires signent un contrat d’engagement de trois mois, renouvelable une seule fois. « La maman doit être en recherche active ! Si elle semble démobilisée, nous lui expliquons que son enfant ne pourra pas rester ici : cela motive »…
Depuis l’ouverture de la crèche en octobre 2015, le dispositif a déjà profité à 41 familles, pour la plupart monoparentales. « 90 % ont fini par trouver un emploi ou une formation. Et jusqu’ici nous n’avons dû rompre aucun contrat », relève Vanessa Mathé. « Le simple fait de signer ce contrat et notre règlement peut être positif pour la mère, et la préparer à la vie active. Et le cadre de la crèche offre aussi des repères à l’enfant. » Le bilan semble « très encourageant » aux yeux de Jocelyne Bathily, qui avait elle-même sollicité l’IEPC pour créer cette crèche, et répondre aux besoins des mères isolées et précaires du quartier.
Dix crèches de ce type, « à vocation d’insertion professionnelle », existent déjà en Ile-de-France, grâce à l’IEPC. Les ministres Myriam El Khomri et Laurence Rossignol l’ont annoncé le 30 mai : d’ici à la fin 2016, en France, cent établissements devraient proposer le service, aux termes d’un accord avec la Cnaf et Pôle emploi. Aïda Berrouane, quant à elle, peut rester sereine ; comme pour tous les parents ayant trouvé un emploi, la place de sa fille est assurée jusqu’à son entrée en maternelle.


Auteur : Olivier Bonnin
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Données personnelles / Cookies | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-250639--des-creches-pour-faciliter-l-insertion-professionne.html