Guide-familial.fr : Un peu de travail social pour l’égalité des sexes
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Famille

Au sommaire

Accueil > Famille > Un peu de travail social pour l’égalité des sexes

Un peu de travail social pour l’égalité des sexes

(14/12/2017)

Un plan quinquennal est en construction contre les violences faites aux femmes. Mais pour l'heure, les travailleurs sociaux sont à peine appelés à se mobiliser pour cette « grande cause » du quinquennat d'Emmanuel Macron. Les assistants sociaux scolaires et les ISCG, néanmoins, pourraient bientôt être impliqués.

 

Une rencontre à Strasbourg, autour de l'accès aux soins des femmes; un colloque à Bordeaux, au sujet de la prostitution ; un atelier à Saint-Brieuc, pour les mères « en situation de monoparentalité et allocataires des minima sociaux »... En décembre, les occasions ne manquent pas de rappeler ce que peut apporter le travail social pour les droits des femmes. Et il en sera ainsi jusqu'en mars, pour le « tour de France de l'égalité femmes/hommes », qu'organise le secrétariat d'Etat éponyme.
Tant mieux : ces cinq mois de rencontres devront alimenter un plan quinquennal pour les femmes, « permettant de mieux assurer l'égalité, de mieux lutter contre les violences », comme l'a présenté Emmanuel Macron, le 25 novembre. Or jusqu'ici, le président de la République a à peine impliqué les travailleurs sociaux dans cette « grande cause du quinquennat ».
Dans son discours, Emmanuel Macron n'a ainsi fait qu'une allusion aux assistants sociaux. Il fixe en effet comme première priorité du plan « l'éducation et le combat culturel en faveur de l'égalité ». Dans les écoles, il compte ainsi lutter contre l'exposition à la pornographie, en s'appuyant notamment sur « les personnels sociaux et de santé, présents dans les établissements ». Les assistantes sociales scolaires pourront donc se sentir visées... De plus, l'éducation à l'égalité doit commencer « dès la crèche » : « C'est pour cela que les professionnels de la petite enfance doivent être formés afin de lutter contre les stéréotypes. » Les éducateurs de jeunes enfants, cette fois, pourraient être concernés.


Accompagner les victimes

Aucun travailleur social, en revanche, n'est évoqué pour la deuxième priorité, qui sera de « mieux accompagner les victimes » des violences faites aux femmes. Dans les structures qui les accueillent, des référents des forces de l'ordre devraient être déployés, et le dépôt de plainte devrait y être rendu possible. En revanche Emmanuel Macron ne dit rien des intervenants sociaux dans les commissariats de police et unités de gendarmerie (ISCG), qui peuvent, pourtant, déjà les y aider. Or leurs 261 postes à travers la France sont aujourd'hui fragilisés par leurs financements.
Au moins ces professionnels retiennent-ils l'attention de Muriel Domenach, la secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). « Les ISCG appuient non seulement la lutte contre les violences faites aux femmes, mais aussi la stratégie nationale de prévention de la délinquance, qui doit être renouvelée pour 2018 », précise-t-elle au Guide familial. Muriel Domenach travaille donc « à reconduire pour 2018 tous les crédits que notre fonds interministériel leur a accordés en 2017 », mais aussi, « à moyen terme, à pérenniser ce dispositif, en consolidant l'engagement des différents partenaires » (1).
En revanche les travailleurs sociaux apprécieront sans doute d'avoir été oubliés pour le troisième axe du plan quinquennal. Il s'agira, en l'occurrence, de « renforcer l'arsenal répressif ».

 

(1) Direction générale de la police nationale, direction générale de la gendarmerie nationale, et collectivités territoriales.


Auteur : Olivier Bonnin (photo : © Fotolia)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29205-I202-un-peu-de-travail-social-pour-l-egalite-des-sexe.html