Guide-familial.fr : Sous les pavés, le service social
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Sous les pavés, le service social

Sous les pavés, le service social

(25/05/2018)

Histoire du Service social

En mai 1968, les assistants sociaux, eux aussi, demandaient l’impossible. Rassemblés dans des « commissions mixtes » mêlant élèves et professionnels, ils osaient imaginer un service social cogéré avec les usagers, revendiquer leur indépendance… et même réclamer un « salaire décent ». Retour d’AG.

Comment « permettre au service social de remplir son rôle de critique permanente de la société » ? La question est tapée à la machine, dans un rapport de 15 pages, remis en juin 1968, par des élèves assistantes sociales. Depuis mai, elles se rassemblent dans une « commission mixte » avec des professionnelles. Alors que les pavés volent, et que les murs ont la parole, elles lancent leurs propres « prospectives », sur le rôle et le statut de l’assistante sociale.
À leurs côtés, sur le campus parisien de Jussieu, d’autres groupes de travail planchent également, les uns pour une « critique du rôle actuel » de « l’AS », les autres pour une intégration de leurs formations à l’université (1)… Quatre de leurs textes vivifiants ont été mis en ligne par le Groupe de recherche sur l’Histoire du service social (Grehss).
Ces comptes rendus font humer les utopies qui soufflent alors sur les étudiants. La « sous-commission prospectives » invite ainsi les AS à « se remettre en cause » et à « repenser le service social ». Elle imagine celui-ci « directement employé par la population usagère d’un secteur géographique donné », à travers une « organisation tripartite », où siégeraient bénéficiaires, travailleurs sociaux et organismes de prévoyance… Cette cogestion serait reproduite à un échelon régional, mais aussi national, pour œuvrer « à l’élaboration de la politique économique et sociale » - ainsi, donc, qu’à sa « critique permanente ».
La sous-commission « critique du rôle actuel » dégage elle-même des horizons. Elle pointe la « promotion de la femme », et ose cette ample définition : l’assistant social « aide professionnellement l’homme à se réaliser pleinement dans une société (ou civilisation) qu’il recrée perpétuellement à sa mesure ».


«Inadaptations »

Au passage, ces tapuscrits font mesurer les glissements de mots opérés, dans le social, ces cinquante dernières années. En mai 68, on parle de « travailleuses familiales », et non de TISF, ou des « inadaptations », plus que des ressources des personnes. Pour seconder les assistants sociaux, il est même question des « auxiliaires de service social », un corps désormais disparu. L’AS se positionne aussi en « plaque tournante » face aux « travailleurs sociaux spécialisés » - le diplôme d’ « éduc’ spé’ », il est vrai, n’a été créé qu’en 1967 (2).
Pour autant, bien des revendications paraissent encore familières. Les assistants sociaux de 1968 regrettent déjà leurs « manques de temps, de moyens techniques, humains, manque de coordination », qui les empêchent de se consacrer davantage à la promotion de la personne, à l’information, à la prévention… Ils plaident aussi pour leur « indépendance » vis-à-vis des employeurs, pour un « salaire décent », ou pour des interventions avec les usagers « sur les problèmes collectifs »… Les lecteurs de 2018 trouveront au moins une raison de se réjouir. Cette année doit se concrétiser une revendication que portaient déjà ces soixante-huitards : la « reconnaissance universitaire » du diplôme d’État.

(1) D’après les « Feuillets de l’Anas » de 1968, d’autres commissions « mixtes » fleurissent alors à travers la France et abordent les mêmes sujets. Cf La Revue française de service social n° 266.
(2) Sur les changements profonds engagés après mai 68 dans le travail social, lire « Mai 68 : la deuxième naissance du travail social », par Marcel Jaeger.


Source : Histoire du Service social
Auteur : Olivier Bonnin (photo : © Fotolia)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Données personnelles / Cookies | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29364-I209-sous-les-paves-le-service-social.html.html