Guide-familial.fr : Une travailleuse sociale entre au gouvernement… espagnol
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Une travailleuse sociale entre au gouvernement… espagnol

Une travailleuse sociale entre au gouvernement… espagnol

(09/10/2018)

Forte d’une expérience de 22 ans dans les services sociaux, Ana Isabel Lima Fernández a été nommée secrétaire d’Etat, pour les questions sociales, par le gouvernement de Pedro Sánchez. Jusqu’ici présidente de la Fédération européenne des travailleurs sociaux, elle fait la fierté de nombre de ses collègues.  

Ana Isabel Lima Fernández, 50 ans, vient de rectifier sa présentation sur son compte twitter. Après « travailleuse sociale », elle a ajouté : « Secrétaire d’Etat des services sociaux. » Et depuis cette nomination, officialisée le 5 octobre, les félicitations pleuvent sur les réseaux – d’Espagne évidemment, mais aussi de France, d’Allemagne ou d’Argentine. « Une fierté qu’une travailleuse sociale arrive à ce poste. Ta formation et ton expérience faciliteront sans aucun doute ta nouvelle tâche ! » « Certain que tu agiras bien, il faut beaucoup de générosité et de courage pour affronter un tel défi… » « C’est un luxe pour la profession de t’avoir comme secrétaire d’Etat. » « Fière de vous, collègue ! »

 

Affaires sociales

Que les assistants de service social français ne se fourvoient pas : un tel poste gouvernemental, en Espagne, ne leur est pas spécifiquement consacré… Les « services sociaux » dont il est question ici recouvrent, selon les textes officiels, toutes les actions de l’Etat en faveur de « la cohésion et l’inclusion sociales, la famille, la protection de l’enfance, l’attention aux personnes dépendantes ou handicapées, ainsi que la jeunesse ».

 

En visite à l'Anas

Mais c’est bien une travailleuse sociale de premier plan qui rejoint ainsi le gouvernement du socialiste Pedro Sánchez. Ana Isabel Lima Fernández était, depuis 2016, la présidente de la Fédération internationale des travailleurs sociaux (IFSW) pour l’Europe. A ce titre, elle était venue rendre visite à l’Association nationale des assistants de service social (Anas), à Paris, en novembre 2017, pour lui exposer le programme de travail de son organisation. Et d’ores et déjà, la fédération internationale s'est réjouie de cette nomination, qui « met en lumière l’impact et la pertinence de la profession pour des postes de responsabilité et pour la prise de décision dans les politiques publiques ».

 

Une marée orange

Depuis 2006, en Espagne, Ana Lima présidait aussi le Conseil général du travail social (CGTS). Cette institution publique se charge de représenter les 36 « collèges professionnels » du pays, auxquels les travailleurs sociaux sont censés s’affilier – avec près de 40 000 adhérents revendiqués. Le conseil félicite lui aussi son ex-présidente, en rappelant que « son mandat a coïncidé pratiquement avec les premiers symptômes de la crise économique, puis avec les premières coupes budgétaires de 2011 ». Ana Lima avait ainsi engagé cette organisation dans une « marée orange », mobilisant les travailleurs sociaux espagnols contre une réforme de Mariano Rajoy, qui menaçait les services sociaux municipaux. Sous son mandat, le conseil aura aussi obtenu une reconnaissance des études en travail social à un grade supérieur.
Enfin la nouvelle secrétaire d’Etat « a une expérience de 22 ans dans les services sociaux de l’administration publique à des postes d’intervention directe auprès des personnes, ainsi qu’à la direction et à la gestion de centres », comme le souligne le ministère « du Bien-être social », auquel elle est désormais rattachée.


Auteur : Olivier Bonnin
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29503-I209-une-travailleuse-sociale-entre-au-gouvernement%E.html