Guide-familial.fr : Avec le revenu universel d’activité, Christelle Dubos espère un « grand bond en avant »
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Avec le revenu universel d’activité, Christelle Dubos espère un « grand bond en avant »

Avec le revenu universel d’activité, Christelle Dubos espère un « grand bond en avant »

(14/02/2019)

L'ex-CESF devenue secrétaire d'État vient de détailler ses chantiers, de la stratégie contre la pauvreté à la politique familiale. Deux concertations doivent s'ouvrir en avril pour définir la future prestation unique et le service public de l'insertion. Du grand débat en cours, elle espère tirer des « pépites »...


« Je pense qu’il faut être disruptif. » Pas de doute, c’est bien une élue de la République en marche qui s’exprime, ce 14 février, devant l’Association des journalistes de l’information sociale. Ancienne conseillère en économie sociale familiale, Christelle Dubos a été nommée en octobre comme secrétaire d’État au ministère des Solidarités et de la Santé ; elle espère désormais pouvoir « être révolutionnaire pour les citoyens ».

 

XXIe siècle

Du moins espère-t-elle ce « grand bond en avant » avec le Revenu universel d’activité (RUA), promis par Emmanuel Macron en septembre, au titre de sa stratégie de lutte contre la pauvreté. Avec une telle prestation unique, qui fusionnerait plusieurs aides sociales, il s’agira de lutter contre le non-recours, mais aussi d’aboutir, plaide-t-elle, à la « protection sociale du XXIe siècle ». Mais quelles allocations remplacera-t-elle exactement ? « On réfléchit », répond Christelle Dubos, évoquant le RSA, les APL, la prime d’activité – et pourquoi pas l’AAH, ou l’Aspa… Et quelles seront les conditions posées pour obtenir ce revenu ? « On parlera d’activité, pas forcément de retour à l’emploi », esquisse la secrétaire d’État.
Il est vrai que ce RUA doit encore être mis à la concertation, dès avril, avant d’aboutir à un projet de loi en 2020. Et parallèlement, dans deux mois également, s’ouvriront des discussions pour un « service public de l’insertion ». Selon l’ex-travailleuse sociale, il s’agira d’en finir avec « l’accompagnement en silos », pour permettre à chacun de « devenir acteur » de son insertion.


Signatures

Pour déployer la stratégie de lutte contre la pauvreté, l’ancienne députée de Gironde s’implique aussi dans les contractualisations avec les départements. Après le Nord, le Pas-de-Calais puis le Bas-Rhin en décembre, les signatures se poursuivent… À chaque fois, l’État apporte son appui financier sur des objectifs précis - notamment pour l’insertion des bénéficiaires du RSA, ou contre les sorties sèches à 18 ans de l’aide sociale à l’enfance.


Ronds-points

Mais outre le plan contre la pauvreté, trois autres dossiers incombent à la secrétaire d’Etat : la santé au travail, la santé des plus vulnérables, et la politique familiale.  Sur ce dernier champ, certes, s’est greffé le 25 janvier un nouveau secrétaire d’État, spécifiquement chargé de la protection de l’enfance, en la personne d’Adrien Taquet. « J’aurai le prisme des familles monoparentales », précise Christelle Dubos. Car au secrétariat d’État, il a bien été remarqué que les mères célibataires touchées par la pauvreté étaient nombreuses sur les ronds-points des Gilets jaunes.
La Girondine espère d’ailleurs que dans le « grand débat national » en cours, les plus vulnérables, eux aussi, parviendront à se faire entendre. « Sinon, ils seront encore plus invisibles. » Elle a ainsi invité plusieurs associations à les faire contribuer. De toutes ces propositions des citoyens, Christelle Dubos espère que son ministère pourra en tirer des « pépites ». Ce qui serait, en l’occurrence, disruptif.


Auteur : Olivier Bonnin (texte et photo)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29641-I209-avec-le-revenu-universel-d-activite-christelle-d.html