Guide-familial.fr : Accompagner les demandeurs d'asile en centre d'hébergement d'urgence
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Accompagner les demandeurs d'asile en centre d'hébergement d'urgence

Accompagner les demandeurs d'asile en centre d'hébergement d'urgence

(19/02/2019)

Après trois ans d'expérience comme travailleuse sociale dans la jungle de Calais, Emma Dubreu, CESF de 26 ans, accompagne les résidents du centre d'hébergement d'urgence d'Ivry-sur-Seine, géré par Emmaüs Solidarité. Ce site du Val-de-Marne accueille 400 demandeurs d'asile - familles, couples, ou femmes seules.  


« La plupart viennent d'Éthiopie, Érythrée, Somalie, et les familles, surtout d'Afghanistan. Certains sont arrivés légalement, d'autres ont fait des mois de traversée au péril de leur vie. Une fois en sécurité ici, ils s'apaisent, et certains craquent moralement. » Le havre dont parle Emma Dubreu comporte six unités d'habitation en bois, dans lesquelles les résidents disposent d’espaces privatifs et de sanitaires communs. Les repas y sont pris dans des yourtes, au centre, qui servent aussi de salles d'activités. « Ma mission de technicien socio-éducatif (TSE) est centrée sur les démarches administratives de demande d'asile, mais je travaille en lien avec le pôle santé, l'école et le pôle animation présents sur le site, avec lesquels on se réunit une fois par semaine. »


Une équipe médicale sur place

Installé dans un préfabriqué, le pôle santé, coordonné par le Samu social, ne désemplit pas. Après un premier bilan, l'infirmière coordinatrice propose des consultations en santé mentale, médecine générale, pédiatrie, gynécologie, et suivi de grossesse. « Il y a des dépressions, des femmes enceintes, des situations de handicap. C'est un vrai plus d'avoir une équipe médicale sur place », apprécie la conseillère en économie sociale familiale (CESF).

 

Procédures

Pour la demande d'asile, les démarches sont plus ou moins complexes selon les cas. « Si la personne est arrivée directement en France, on est dans une procédure " normale " : on rédige le récit de vie qui sera présenté à l'Ofpra (1), avec l'aide d'associations spécialisées et de leurs interprètes. Si en revanche la personne relève de la procédure de Dublin (2), on doit demander son transfert vers le pays d'entrée en Europe, puis tenter de faire annuler ce transfert par un recours en justice avec un avocat. » Il y a enfin les personnes déclarées « en fuite », qui n'ont plus aucun droit pendant 18 mois. « On continue à les protéger et on essaie de faire des recours. Pour l'instant on n'a jamais eu de pressions pour mettre des gens dehors, heureusement, mais ce n'est pas évident de composer avec la réglementation tout en gardant sa déontologie. »

 

Travailler l'intégration

La durée des séjours, de deux mois en moyenne, varie selon les situations : les admissions en CAO (3)  sont plus rapides pour les familles que pour les personnes seules, les cas complexes ou les réfugiés statutaires. « Avec eux on peut travailler l'intégration. Les cours de français, sorties culturelles et activités proposées par les animateurs et les bénévoles leur font beaucoup de bien. Avec les réfugiés statutaires, on fait des ouvertures de droits - CAF, CMU-C, Pôle emploi - ; cette préparation à l'autonomie se rapproche plus du travail de CESF. »
Avec 50 résidents à suivre, la TSE n'a pas le temps de s'ennuyer, et apprécie la variété de son travail : « On doit s'adapter aux nouvelles situations, mettre en place des stratégies, on apprend tous les jours et les rencontres sont très riches avec ces personnes de différentes cultures et de tous milieux sociaux. Ce public me passionne et m'apporte beaucoup. »


(1) Office français de protection des réfugiés et apatrides.
(2) Aux termes du règlement européen de Dublin III, adopté en 2013, toute demande d’asile en Europe relève de la responsabilité d’un seul pays, qui peut être déterminé selon plusieurs critères - il peut être, notamment, celui par lequel le demandeur d’asile est entré.  
(3) Centre d'accueil et d'orientation


Auteur : Mariette Kammerer
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29648-I209-accompagner-les-demandeurs-d-asile-en-centre-d-h.html