Guide-familial.fr : Le « chèque énergie » accueilli fraîchement dans les CCAS
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Logement

Au sommaire

Accueil > Logement > Le « chèque énergie » accueilli fraîchement dans les CCAS

Le « chèque énergie » accueilli fraîchement dans les CCAS

(27/09/2017)

Unccas

Avant de remplacer les tarifs sociaux de l’énergie, le 1er janvier prochain, le « chèque énergie » a été expérimenté dans quatre départements. Et le dispositif a été moyennement apprécié dans les centres communaux d’action sociale concernés.  Les usagers y ont été mal informés, et une partie de la cible aurait été ratée.

« Nous allons étendre à toute la France le  " chèque énergie " qui a été expérimenté dans quatre départements. » La nouvelle a été fièrement annoncée à Libération, par le ministre Nicolas Hulot, qui présentait là l’une des quatre premières mesures de son « plan climat »… A vrai dire, la loi de transition énergétique du 17 août 2015 avait déjà programmé cette généralisation du chèque énergie, « au plus tard au 1er janvier 2018 »… Et pour cause : cette aide versée aux plus modestes doit remplacer les « tarifs sociaux de l’énergie » (1) qui, eux, seront coupés au 31 décembre 2017.
Quant à l’expérimentation, elle a bien été lancée dès mai 2016, en Ardèche, Aveyron, Côtes-d’Armor et Pas-de-Calais. Mais dans ces territoires, les centres communaux d’action sociale (CCAS) en tirent une évaluation plutôt mitigée… Leur Union nationale (Unccas) a en effet sondé ses adhérents dans ces départements, en août. Et les soixante-huit réponses reçues l’ont menée à faire part, publiquement, de plusieurs « inquiétudes ».


Des chèques jetés

En effet, l’information autour de ce chèque énergie leur a paru manquer. D’un montant de 48 à 227 euros, il est distribué automatiquement, sur la seule base du revenu fiscal des foyers (2). Or « bon nombre de ménages n'ont pas été informés en amont de l'arrivée du chèque énergie et ont jeté le chèque en pensant qu'il s’agissait d'une publicité », déplore-t-on dans le Pas-de-Calais. D’autres bénéficiaires se sont, eux, retournés vers leur CCAS pour en savoir plus ; mais certains centres n’étaient pas plus informés. « C'est une assistante sociale du département qui m'en a parlé un jour, incidemment », se souvient-on dans les Côtes-d’Armor… Avant la généralisation à travers la France en janvier, l’Unccas invite donc à « communiquer largement auprès du grand public » et à « outiller les acteurs sociaux ». Et elle invite au passage à « clarifier les délais d’encaissement »…
Mais l’Union signale aussi des difficultés plus intrinsèques à ce chèque énergie.  Certes, ce format du chèque rend l’appui « visible pour les personnes concernées », plus qu’avec des tarifs sociaux. En revanche, « une aide ponctuelle peut rendre plus difficile la gestion budgétaire » pour un ménage modeste : l’Unccas suggère donc qu’elle puisse être mensualisée. Par ailleurs, son montant, autour de 125 euros par an, lui semble « loin d’être à la hauteur des besoins ». De ce point de vue Nicolas Hulot vient d’annoncer une avancée réelle : le chèque sera revalorisé, en 2019, « à 200 euros par an en moyenne ».
Les CCAS relèvent encore d’autres inconvénients, notamment à ne cibler qu’en fonction du revenu fiscal. Les plus précaires, en effet, ne remplissent pas toujours de déclarations pour les impôts : ceux-ci seront dès lors exclus de l’aide. Et jusqu’ici « tous les ménages relevant de la CMU pouvaient bénéficier » des tarifs sociaux, rappelle-t-on dans le Pas-de-Calais ; ce ne sera plus le cas désormais. Un comble : le chèque énergie avait justement été conçu pour mieux atteindre sa cible…

(1)    Le « tarif de première nécessité » pour l’électricité, et le « tarif spécial de solidarité » pour le gaz naturel. 
(2)    Le chèque est réservé aux « ménages dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 7 700 euros, au titre de leur résidence principale » selon le décret du 6 mai 2016.


Source : Unccas
Auteur : Olivier Bonnin (photo : © Fotolia)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Données personnelles / Cookies | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29120-I203-le---cheque-energie---accueilli-fra%C3%AEchement.html