Guide-familial.fr : Comment la stratégie contre la pauvreté se déclinera pour les professionnels de l’enfance
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Enfance

Au sommaire

Accueil > Enfance > Comment la stratégie contre la pauvreté se déclinera pour les professionnels de l’enfance

Comment la stratégie contre la pauvreté se déclinera pour les professionnels de l’enfance

(14/09/2018)

La page du ministère sur la stratégie contre la pauvreté

Parmi les 21 mesures dévoilées le 13 septembre, beaucoup visent la « prévention de la pauvreté », et misent ainsi sur les jeunes défavorisés. Pour les mettre en œuvre, il faudra compter sur les  travailleurs sociaux, de l’aide sociale à l’enfance aux centres sociaux, en passant par la prévention spécialisée.

« La pauvreté ne doit plus se transmettre en héritage » : voilà donc l’une des deux vocations, selon Emmanuel Macron, de sa stratégie de lutte contre la pauvreté, présentée le 13 septembre. Il est vrai qu’en France, les inégalités se reproduisent dès le berceau. À titre d’exemple, seulement 5 % des enfants défavorisés vont en crèche, contre 22 % des riches - qui peuvent ainsi prendre de l’avance dans leur éducation. Afin de briser une telle « fatalité sociale », une partie du plan, de 8,5 milliards d'euros, aligne donc les « investissements » auprès des jeunes défavorisés - tandis qu’un autre versant prévoit d’amener les adultes pauvres vers l’activité. Mais pour relayer cette prévention de la pauvreté, le Gouvernement devra aussi compter sur les travailleurs sociaux engagés auprès des enfants et de leurs familles.

 

Formation continue

La stratégie prévoit ainsi la rédaction d’un nouveau référentiel pédagogique de la petite enfance, notamment pour mieux enseigner le français dès le plus jeune âge. Celui-ci « sera déployé dans un plan exceptionnel de formation continue des 600 000 professionnels » du secteur, précise le ministère des Solidarités. Emmanuel Macron évoque au passage une « refonte » du diplôme d’éducateur de jeunes enfants - qui vient, pourtant, d’être réformé.
De plus, pour prévenir les inégalités, les assistants sociaux pourront orienter vers 300 crèches à vocation d’insertion professionnelle supplémentaires, d’ici à 2020. Et 300 nouveaux centres sociaux doivent également être proposés dans les quartiers prioritaires, afin de mieux accompagner les parents.

 

Maraudes auprès des enfants des rues

Un second engagement de ce plan est de «garantir les droits fondamentaux » des jeunes. Sont notamment annoncées des maraudes, organisées par l’aide sociale à l’enfance (ASE) et l'État, pour « lutter contre la situation des enfants à la rue et la mendicité ». Il faudra aussi adapter aux familles l’offre d’hébergement et d’accompagnement vers le logement – Emmanuel Macron promet lui-même « 7 500 places sur le quinquennat ». Enfin les travailleurs sociaux pourront compter sur 400 « points conseils budget » supplémentaires, mais aussi espérer un renforcement de la prévention des expulsions

 

Pas de sortie sèche de l'ASE

Le troisième volet de ces investissements pour les jeunes déshérités, enfin, vise leurs formations - rendues obligatoires jusqu’à 18 ans. De nouveaux moyens sont promis à la prévention spécialisée. Quant aux professionnels de la protection de l’enfance, ils retiendront cet engagement : « Empêcher que des jeunes ne se retrouvent sans solution d’accompagnement à la sortie de l’ASE. » Arrivés à l’âge de la majorité, ils devront avoir été accompagnés vers une « solution de logement, de formation, d'emploi », comme l’a détaillé Emmanuel Macron. Et, à défaut, l’ASE « devra obligatoirement prendre en charge les jeunes concernés jusqu'à leurs 21 ans ». Avec quels moyens ? Le président promet 50 millions d’euros, afin que les départements puissent accompagner « 3 000 jeunes » sans solution. Il lui reste quatre ans pour tenir parole.

 

En photo : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités, et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté, le 13 septembre à Paris. 

Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29470-I201-comment-la-strategie-contre-la-pauvrete-se-decli.html