Guide-familial.fr : Des « Invisibles » qui mettent aussi en lumière les assistants sociaux
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Logement

Au sommaire

Accueil > Logement > Des « Invisibles » qui mettent aussi en lumière les assistants sociaux

Des « Invisibles » qui mettent aussi en lumière les assistants sociaux

(04/01/2019)

Comment réinsérer en trois mois des femmes SDF, avant la fermeture de leur accueil de jour ? Sur cette intrigue, le cinéaste Louis-Julien Petit  signe une comédie sociale réconfortante, qui sort de l’ombre le sans-abrisme féminin, mais aussi le travail social. Rire des réglementations, avec lui, devient possible…

« C’est bon, j’arrête ! » Audrey est à bout. Dans son vieux pull trop grand, cette assistante sociale « sous-payée », jouée par Audrey Lamy, se lamente : elle n’a « pas de mec », « pas de thune », « pas de vie »… Et elle n’arrive même pas à apporter de solutions à toutes les femmes SDF qu’elle suit ! Pourtant le couperet vient de tomber : « l’Envol », son accueil de jour, doit fermer. Dans sa file active, « seulement 4 % sont arrivées à se réinsérer », reproche la municipalité. « On ne peut pas continuer à dépenser sans résultat ! » Aux yeux des financeurs, du reste, les travailleurs sociaux ne sont pas pour rien dans ce marasme : « Vous les chouchoutez trop et c’est pour ça qu’elles reviennent chez vous ! »

 

Toute ressemblance

Avec le film Les Invisibles, en salles le 9 janvier, toute ressemblance avec la réalité n’est vraiment pas fortuite… La coscénariste, Claire Lajeunie, avait déjà signé un documentaire sur les Femmes invisibles que sont ces SDF, enclines à se camoufler pour survivre dans la rue. Quant à son réalisateur, Louis-Julien Petit, il a lui-même fréquenté comme bénévole un accueil de jour parisien, « la Maison dans la rue ». Et sa cheffe de service, Emmanuelle Faivre, lui a directement inspiré son homologue dans le film - interprétée par Corinne Masiero. Une assistante sociale et une éducatrice spécialisée l’ont aussi instruit pour cette comédie sociale réconfortante.

 

Appels au 115

Or, le cinéaste a « voulu parler, aussi, de ces invisibles que sont les travailleurs sociaux, qui ne sont pas aidés à aider les autres », comme il l’a expliqué dans une avant-première avec le Défenseur des droits. Et Louis-Julien Petit a su porter des éclairages justes sur la profession. Nombre de travailleurs sociaux se reconnaîtront dans les appels innombrables d’Audrey au 115, ou dans les pseudos extravagants des personnes accueillies - de « Brigitte Macron » à « Lady Di ». Plusieurs partageront aussi les doutes qui planent sur cet accueil de jour en carton-pâte – comme cette impression d’être un « hamster dans sa roue » répétant indéfiniment ses efforts, ou encore ce risque de piétiner l’autonomie des personnes aidées.

 

«Trafiquage » de CV

Mais un autre débat nourrit l’intrigue des Invisibles. Jusqu’où respecter les règles ? Car si ces femmes SDF doivent être livrées à elles-mêmes, alors l’équipe de l’Envol compte bien se démener, auparavant, pour les insérer. Dès lors, tous les moyens sont bons – jeux de rôle et « Job Dating », mais aussi « trafiquage » de CV, et même… hébergement clandestin dans des chambres attenantes à l’accueil.
Cette question de la « désobéissance civile », Louis-Julien Petit l’avait déjà posée dans le film Discount. « Est-ce juste ? », se demande le réalisateur. « Le centre va fermer, qu’est-ce qu’on fait ? On baisse le regard ? Ou on le relève et on se bat ? » Ce film montre, au fond, tout « ce qu’on arrive à faire quand on transgresse », commente le Défenseur des droits, Jacques Toubon. Voilà pourquoi ces Invisibles pourraient aussi ramener un peu de lumière dans le travail social.

En photo : Audrey Lamy, avec Noémie Lvovsky et Déborah Lukumuena (de droite à gauche), dans une intervention sociale de choc.


Auteur : Olivier Bonnin (photo : © JC Lother)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29586-I203-des---invisibles---qui-mettent-aussi-en-lumiere-.html