Guide-familial.fr : Les assistants sociaux passent en catégorie « petit » A
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > Les assistants sociaux passent en catégorie « petit » A

Les assistants sociaux passent en catégorie « petit » A

(21/01/2019)

Ce 1er février seront enfin reconnus à la catégorie A les assistants sociaux de la fonction publique de l’État, ainsi que les assistants socio-éducatifs de la territoriale et de l’hospitalière. Mais leurs salaires ne seront pas ceux du « A type »… Et des augmentations plus appréciables sont à attendre pour 2021.

« Mais… la catégorie A, ça va vraiment se faire ? » Le questionnement, incrédule, a été répété plusieurs fois ces dernières semaines à Michel Leclerc, secrétaire fédéral chargé du travail social, à la CFDT Interco. Cette promotion, « on l’a attendue pendant des années », explique le syndicaliste. « Et nous, les travailleurs sociaux, nous sommes les derniers servis dans la fonction publique... » Il est vrai que ce changement de catégorie avait déjà été promis pour 2018... Pourtant, la reconnaissance tant espérée est programmée, noir sur blanc, dans les textes officiels : ce 1er février, les assistants de service social de la fonction publique de l’État, ainsi que leurs homologues « socio-éducatifs » de la territoriale et de l’hospitalière, quitteront bel et bien la catégorie B, pour être, enfin, classés en A.

 

Un progrès symbolique

« Ce sera un petit A - pas celui qu’on souhaitait », tempère Brice Castel, co-secrétaire général du SNUASFP-FSU. De fait, les travailleurs sociaux ne bénéficieront pas des rémunérations consenties au « A type ». Ce syndicat d’assistants sociaux a calculé les augmentations à attendre, dans les trois fonctions publiques. Pour un assistant socio-éducatif à l’échelon 1, par exemple, le salaire net, qui avoisine 1 346 euros, grimpera dès février à 1 380 euros. Mais à l’échelon maximal, le net ne passera que de 2 019 à 2 030 euros. Et pour un AS principal, d’échelon 11, le gain ne sera que de 12 euros - soit 2 231 euros.
« Le progrès n’est pas énorme mais il est d’abord symbolique », estime Luc Farré, le secrétaire général de l’Unsa fonction publique. « Avec cette catégorie A, on reconnaît à la filière sociale une responsabilité qui n’est pas loin de celle des cadres ». En outre, à l’issue de cette réforme, en 2021, « on parviendra à un gain réel ».

 

Des augmentations en 2021

Car en réalité, ce passage en catégorie A n’est qu’une nouvelle étape dans l’application du protocole PPCR (« parcours professionnels, carrières et rémunérations »). Les indices ont déjà été revalorisés à plusieurs reprises, depuis l’engagement de cette réforme en 2015. Et le processus aboutira finalement, au 1er janvier 2021, à des augmentations supplémentaires. Cette fois, selon la FSU, un assistant socio-éducatif à l’échelon 1 gagnera près de 100 euros, avec 1 475 euros nets – si le point reste inchangé. Quant à l’actuel échelon 12, il correspondra alors à un échelon 11, d’un salaire net de 2 064 euros.
Avec le passage en catégorie A, en effet, l’organisation en grades et en classes change également, comme déjà prévu. Après une période transitoire, s’ouvrant dès février, les carrières s’organiseront, à partir de 2021, sur la base d’un grade normal en 14 échelons, et d’un grade « de classe exceptionnelle » de 11 échelons - accessible par avancement au choix, mais aussi sur examen professionnel. Or sur ce dernier grade, le salaire net pourra atteindre, au maximum, 2 371 euros… Désormais CFDT, FSU et Unsa se retrouvent sur une revendication : obtenir les mêmes indices que pour la catégorie A type.


Auteur : Olivier Bonnin (photo : © Fotolia)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29611-I209-les-assistants-sociaux-passent-en-categorie---pe.html