Guide-familial.fr : L'accompagnement social au programme du Grand débat national
VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Insertion des publics en difficulté

Au sommaire

Accueil > Insertion des publics en difficulté > L'accompagnement social au programme du Grand débat national

L'accompagnement social au programme du Grand débat national

(25/02/2019)

« Qu'est-ce qu'on attend des professionnels du travail social ? » La question a été posée par ATD Quart monde, le 16 février, pour l’une de ses Universités populaires. Le mouvement a inscrit plusieurs de ces rencontres dans le Grand débat national : leurs synthèses lui permettra de faire des propositions.

Ce samedi matin, une centaine de personnes sont rassemblées au siège d'ATD Quart Monde, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), afin d'assister à une Université populaire, un espace de dialogue entre des adultes vivant en grande pauvreté et des citoyens engagés à leurs côtés, que le mouvement organise mensuellement dans chaque région. « Un espace de réflexion avec les premiers concernés », insiste en introduction Rémi Rousseau, l'un des deux co-animateurs de l'université populaire d’Île-de-France. La rencontre est préparée en amont par des petits groupes, qui ont imaginé des saynètes faisant référence à des situations vécues, selon la technique du théâtre-images. Également, ATD a invité des étudiants de l'école en travail social Rabelais (Paris) à rejoindre le cercle, ainsi qu'une assistante sociale, Christine Moiroux, en poste au service l'aide sociale à l'enfance des Hauts-de-Seine.


Plan pauvreté
À l'ordre du jour de l'université populaire de ce mois de février, une question au plus près du quotidien du public accompagné par ATD : « Qu'est-ce qu'on attend des professionnels du travail social ? » Cette interrogation vient en réaction à une formule d’Emmanuel Macron, qui, lors de la présentation du plan pauvreté, en septembre 2018, avait évoqué son souhait de voir mis en place un « accompagnement renforcé ». « Une formulation qui a beaucoup fait réagir au sein d'ATD », souligne Rémi Rousseau, dans un mouvement qui soutient l’autonomie des personnes accueillies.


Disponibilité, respect, dignité…
Après chaque saynète, les mots-clés qui résument les attentes du public s'alignent sur un tableau blanc : disponibilité, respect, dignité, écoute sans jugement, confiance… Un groupe de jeunes hébergés en centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) a imaginé une scène opposant une assistante sociale qui semble peu disponible et une jeune fille qui tente d'alerter sur sa situation. « J'attends d'être prise au sérieux ! », exprime la jeune fille. Au fil des échanges qui s’en suivent, deux souhaits sont affirmés plus fortement : « être considérés comme des adultes responsables » et « ne pas être séparés de ses enfants pour raison de précarité sociale ». « On veut dire qu'on est capables », martèle une dame dans l'assistance.


Idéal versus réalité
Les étudiants en travail social ont, eux aussi, imaginé une saynète, qui exprime leur volonté de co-construire des solutions avec la personne accompagnée, de « la placer sur un pied d'égalité », d'être « tous solidaires ». La proposition fait réagir l'assistance qui se plaint de la volonté des travailleurs sociaux de « vouloir savoir trop de choses », une entrée dans l'intimité qui empêcherait une relation de qualité. Christine Moiroux assure qu'en tant qu'assistante sociale, elle fait passer le message qu'elle n'a « pas besoin de tout savoir » et que ses confrères sont soumis au secret professionnel. Et elle explique que la dégradation des conditions d’exercice des travailleurs sociaux – dans certains services « pressés de ne pas faire des entretiens de plus de dix minutes » - vient mettre en difficulté la relation avec l'usager.


Auteur : Sophie Le Gall (photo : © ATD Quart monde)
Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://www.guide-familial.fr/actualite-29656-I209-l-accompagnement-social-au-programme-du-grand-de.html